• Ca bouge sur le terrain

    Après une longue et chaude après midi de palabres au tribunal de Blitta, Bernard et le doc ont obtenu du Juge et des parties civiles la reconnaissance des droits de l'association, et donc l'autorisation de reprendre la construction de la maison des humanitaires sur notre terrain.

    ca bouge sur le terrain

    Des le lendemain les travaux ont repris et quelques jours plus tard Bernard a pu inspecter le chantier avec Joseph l'entrepreneur en maçonnerie .

     

    ca bouge sur le terrain

    Un joli bâtiment en perspective

     

     

    ca bouge sur le terrain

     

    Satisfaction pour le puits qui donne en abondance un eau claire et consommable pour les locaux.

     

    ca bouge sur le terrain

    Déception par contre pour travail de Michel l'agriculteur dont le rendement en haricots et en maïs a été médiocre, ce qui n apportera pas beaucoup de reserve pour les orphelins.

    Mauvais choix ou travail négligé ?

    Il lui est accordé une saison de plus pour faire ses preuves.

     

    ca bouge sur le terrain

    Il serait dommage que l'association doive le remplacer, car son épouse semble apprécier le confort de la "maison bleu" et de son environnement .

     

     


  • Commentaires

    1
    Marie-Pierre MOUTTET
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 20:47

    Quelle formidable nouvelle que la reconnaissance des droits de l'association sur le terrain !

    Bernard et Pierre-Eric ont dû faire preuve de beaucoup d'audace, de diplomatie et de persévérance pour arriver à ce résultat !

    La reprise du chantier est un encouragement pour nous tous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :