• Après le nouveau succès des dossards solidaires sur l'UTMB 2018, le bureau s'est réuni pour examiner les solutions d'utilisation des fonds récoltés.

    Comme déjà expliqué précédemment, les autorités religieuses de l'orphelinat nous ont non seulement interdit les rencontres avec les enfants mais également les action directes de financement de leur scolarité et de leur vie quotidienne.

    A l'heure actuelle, comme la Tata Clémentine a du quitter l'orphelinat, ainsi que sa seconde, la maman Egon, nous ne savons plus rien du nombre d'enfants, ni des personnes qui s'en occupent. Tout au plus avons nous des nouvelles de leurs épisodes de maladie puisque nous continuons a payer les frais de santé: la multiplication des épisodes aigus et des soins hospitaliers couteux durant l'été ne fait que renforcer notre inquiétude.

    Nous continuons à oeuvrer pour aider comme nous le pouvons ce petit groupe d'enfants mis sous une autorité aux intérêts incompréhensibles ... enfin presque, puisque la demande des responsables est simple: qu'on leur remette tous les fonds récoltés et qu'ils en disposent à façon! Notre expérience nous ayant montré qu'hélas les fonds n'arrivaient pas toujours à leur destination première, le bureau a refusé à l'unanimité ce diktat.

    En conséquence, il a été décidé de faire profiter des fonds récoltés un plus grand nombre d'enfants et de malades , en ne conservant pour les orphelins de Pagala que les dépenses que nous pourrons couvrir directement, comme ceux de mutuelle et de santé.

    Le nom même de l'association change et devient simplement PAGALA, en souvenir du point de départ de cette belle histoire. 

    Un malheur ne venant jamais seul, notre boite mail a été piratée et vous avez reçu des messages au contenu plus que douteux. nous supprimons don cette boite et vous recommandons de ne plus jamais ouvrir de mails en sa provenance.

    Un voyage est prévu sur place mi novembre pour deux membres de l'association. Ils ne manqueront pas de tout tenter pour renouer un contact avec Eric, Françoise, Pauline, et les autres, tous ces enfants qui sont un peu les vôtres depuis le temps que vous les aidez à vivre.

     


    1 commentaire
  • Ils étaient donc six trailers à courir pour notre association, dont quatre sur la course reine parmi 2500 autres passionnés de trail  

    UTMB 2018

     

    difficile de repérer nos parrains au milieu de la foule lors du départ des 170kms 

     

     

     

    Nous les avions rencontrés la veille lors d'une petite cérémonie en l'honneur de tous les dossards solidaires de l'édition 2018

     

     

     

    UTMB 2018

    Les coureurs de Pagala à l'honneur sur le podium

     

     

    UTMB 2018

    de gche à dte:

    Vincent Ferragu (Fr) Nick Shorter (Usa) David Trow (Usa) John Lavoie (GB) Richard Lawton (GB) le doc et Nelly Assou, notre représentante locale à Pagala.

    Manque à l'appel Christian Troughton...en train de courir l'OCC au moment de la cérémonie!

     

     

     

    UTMB 2018

    Richard a pris la parole pour expliquer pourquoi il avait choisi de soutenir Pagala pour la troisième année consécutive: encore merci à toi pour cette générosité.

     

     

     

    UTMB 2018

    Nelly a pris le micro pour remercier l'UTMB et les coureurs solidaires grace à qui tant de bonnes choses sont réalisées sur place pour les populations défavorisées.

     

    UTMB 2018

    Christian terminera l'OCC en 9h25: bravo

     

     

    Six membres de l'asso Pagala étaient présents au titre de bénévoles sur le poste de ravitaillement et de secours d'ARNUVA en Italie entre 3h00 et 21h00

    UTMB 2018

    de gche à dte Bernard, Sabine et Pascal

     

    UTMB 2018

    au centre regardant l'objectif, le président David

     

    UTMB 2018

     

    Nelly au stand soupe

     

     

    UTMB 2018

    Passage de David Trow qui terminera les 170kms en 39h46 en 743eme position

    un bel exploit sportif!

     

     

     

    UTMB 2018

    Passage de Nick Shorter qui terminera en 45h48: quel courage!

     

     

     

     UTMB 2018

    Passage de John qui hélas sera contraint à l'abandon ...après 28h00 de course tout de même: chapeau!

     

    Hélas, des problèmes physiques ont empêché Vincent de terminer la CCC

    Même genre de soucis pour Richard sur l' l'UTMB

    Pour info , il y a près de 40% d'abandons chaque année .

     

    Encore un immense merci à vous SIX

    pour votre générosité envers les malades et les orphelins de Pagala

      

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • trois diplômés à Pagala

     

    Chantal, Alice et Joachim ont réussi leur brevet et passent donc en seconde: félicitations !!


    votre commentaire
  • triples à Pagala

     

    Cette jolie triplette tout juste débarquée bénéficie de l'aide de notre caisse de solidarité pour l'alimentation premier âge: trois ventres à nourrir, c'est un peu lourd pour une maman!

    triples à Pagala


    1 commentaire
  • Mois de juin catastrophique au niveau sanitaire pour les orphelins puisque pas moins de 15 d'entre eux ont été atteint par le paludisme, comme une grande partie de la population locale.

    En cause: les pluies abondantes et la prolifération des moustiques qu'elles entrainent, avec côté orphelinat trop de négligences dans l'utilisation des installations que l'association a crées pour les enfants. Ceux ci se retrouvent  exposés aux insectes piqueurs et contaminants dès la tombée de la nuit, à l'heure ou justement il faut se protéger par des vêtements, des répulsifs et les moustiquaires. inquiétude de notre part quand on sait que le paludisme est le fléau qui tue le plus d'enfants en Afrique!

    Grace aux réserves d'argent de l'association nous avons pu régler les factures des soins, puisque rappelons le l'hôpital a décidé de ne plus dépasser un forfait de 30 euros par mois pour la totalité des orphelins... Nous avons profité de ce dernier transfert de fonds pour réalimenter la caisse de solidarité que les soignants, sous le contrôle vigilant de l'assistant FIRMIN, utilisent pour soigner les plus démunis, notamment pour transfuser tous ces petits enfants atteints de paludisme grave.

    Pluie et Paludisme à Pagala

    Pluie et Paludisme à Pagala

    Pluie et Paludisme à Pagala

     

    Notre "goutte d'eau" dans le désastre sanitaire de ce continent!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires