• Voyage juin 2019

    Bernard et Pierre Eric reviennent de 2 semaines au Togo.

    Pour la première fois en 6 ans, ils n'ont pas fait le  déplacement à Pagala, et ceci pour deux motifs:

    -la sécurité d'abord: ils ont choisi de s'abstenir en ces périodes troubles où deux blancs circulant en brousse peuvent générer des vocations de ravisseurs chez des individus inspirés par les enlèvements récents au Nord bénin ( moins de 250kms à vol d'oiseau!)

    -l'absence de réponse favorable du père Philippe à leur demande de rendre visite aux orphelins de Pagala pour leur amener quelques vivres et cadeaux de la part de l'association. Il semble que les ponts soient définitivement rompus avec la direction de cet orphelinat où l'asso a tant investi en affection et en travaux pour améliorer le confort des enfants. Une énorme frustration pour ceux qui ont passé tant de jours en compagnie d'Eric, Inès, Jean Jeanne, Jeannette, et les autres... Une page se tourne!

    Concernant l'hôpital, ils ont fait parvenir un lot de matériel de soins à l'assistant Firmin pour les plus démunis. Quant à la caisse de solidarité, elle sera réapprovisionnée dans l'été. 

    MAIS tout n'est pas sombre!

    Ils ont pu inviter à Lomé 3 des "anciens" pensionnaires de Pagala  pour une journée et une soirée de retrouvailles. L'asso les a soutenus financièrement cette année et a décidé de prolonger le soutien  pour l'année prochaine.

    Voyage juin 2019

    de G à D: Pierre, une tata, Sylvie et Véronique, réunis pour la première fois depuis 2 ans!

     

    Voyage juin 2019

    Sous le regard envieux de Sylvie, Pierre reçoit un nouveau téléphone, récompense pour sa brillante réussite au probatoire (bac de fin de première) et son entrée en terminale G2

    Sylvie a réussit son entrée en première après un malheureux redoublement l'an dernier alors qu'elle était encore à l'internat chez la soeur Victorine.                                                                    Elle vit désormais chez un oncle . 

    voyage juin 2019

    Des enfants un peu intimidés lors du dîner avec quelques membres et amis de l'association

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Marie-Pierre MOUTTET
    Dimanche 23 Juin à 20:08

    Je ressens tout à fait le sentiment de manque et de vide que les membres de l'association éprouvent loin des enfants. En effet, Pagala était le berceau, le cœur et l'âme de cette structure et les orphelins la raison d'être et la lumière de cette belle aventure.

    Il est injuste et cruel que vous ne puissiez plus partager des moments privilégiés avec ces petits qui étaient un peu "les vôtres".

    Cependant la générosité des dossards solidaires et des donateurs permet encore de concevoir et de parachever de belles actions.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :