•                     

    Faire de l'humanitaire à Pagala et au Togo en général n'est pas un long fleuve tranquille  loin s'en faut!

    Mais tous les actifs et donateurs , qu'ils soient  en France ou au Togo, vont mettre un point d'honneur à prolonger les actions qui ont fait l'âme de notre association                        SOUTIEN ORPHELINAT PAGALA

    C'est le plus simple des voeux pour 2018 que l'on puisse faire aux enfants et aux malades                            qui comptent sur nous

    Pour vous tous, nous tous,  ce seront des voeux plus traditionnels de                                 BONHEUR SANTE AMOUR REUSSITE

     


    1 commentaire
  • OPÉRATION NÖEL

    Nelly et Nico ont amené, au nom de l'association, le traineau kangoo empli des dons      (vêtements, chaussures, jouets), de nourriture de base et de gourmandises pour la fête .

     

     

    OPÉRATION NÖEL

    Beaucoup de volontaires pour le déchargement

     

     

     

     

    OPÉRATION NOËL

    Et la joie pour tous de découvrir cette abondante dotation 

    Encore merci à tous ceux ont contribué à  tous ces sourires


    votre commentaire
  • Ne pas s'y tromper en regard de la bouteille trônant sur la table... le bureau s'est réuni en assemblée extraordinaire pour faire le bilan de la situation et des actions à venir

    Au niveau de l'hôpital, après notre participation financière au projet ESF ,  le plein de la caisse de solidarité , les récents dons en matériel, et le travail bénévole de nos deux médecins,  et comme le projet de bloc opératoire est mis en suspend du fait d'une baisse (espérons temporaire) de la fréquentation de l'hôpital, nous avons proposé de financer la rénovation de quelques installations sanitaires dans les locaux de soins et la rénovation de la salle de petite chirurgie, ce qui viendrait en complément de la rénovation de l'installation électrique par ESF cet hiver.

    Au niveau de l'orphelinat, nous avons décidé de stopper les investissements matériels et de continuer à assumer le quotidien des orphelins, au pro rata des besoins et des demandes du père Philippe, fondateur de l'établissement,  cadeaux et nourriture restant d'actualité à chaque occasion possible.

    Au niveau du terrain, nous avons décidé de terminer le bâtiment pour les humanitaires et de "motiver" notre gardien cultivateur pour qu'il relance les cultures vivrières des enfants...sous peine de savoir remplacer par un autre candidat dès ce printemps!

    Au niveau de l'UTMB, nous nous sommes engagés à renouveler notre participation en tant que bénévoles sur l'épreuve 2018, compte tenu que des dossards solidaires sont déjà en cours d'inscription en notre faveur.

    Enfin, et surtout, nous sommes tous tombés d'accord pour diversifier nos cibles d'aide à l'avenir  avec de nouveaux projets dont nous reparlerons sur ce blog.

    D'accord, au final, nous avons dégusté un petit verre de ce Limoncello, mais à la santé de tous les généreux donateurs sans qui rien ne serait possible pour nous.

     

    un mot de Richard le biologiste de l'hôpital
      Merci pour le partage, bon courage à vous et surtout ne vous découragez pas des écarts de langage et de comportement des uns et des autres.
    Bien de choses à toute l'équipe de ASSOPAGALA, et aux généreux donateurs.
    Cordialement

    Richard. 


    votre commentaire
  • Rencontre avec l'Afrique noire...

    ...1ere expérience humanitaire,courte, mais qui en appelle d'autres !

     

    par le Dr Anne...

    Après une découverte du sud Togo et la région des plateaux, arrivée à Pagala à l'orphelinat rencontre avec le petit Eric...

     

    par le Dr Anne...

     

                          .....et sa grande famille d'orphelins 

     

    par le Dr Anne...

    puis installation à l'hopital 

    par le Dr Anne...

     

    Le Dr Elie Ferdinand nous accueille, Soeur Laudem aussi, chaleureusement.

    Elle m'annonce que c'est la première fois qu'une consultation est dédiée aux femmes, qu'il risque donc d'y avoir du monde, d'autant qu'une annonce a été faite à la messe !

    Effectivement le lendemain, après un petit déj copieux avalé aux premières lueurs du jour, la consultation débute avec l'aide précieuse d'Yvette la sage femme et très vite on se rend compte de l'affluence.

     

    par le Dr Anne...

     Pendant la journée, une cinquantaine de femmes de Pagala et des environs vont passer dans le petit bureau qui jouxte la maternité. Un défilé de couleurs vives de pagnes transformés pour l'occasion en drap d'examen des femmes dignes, belles aux corps musclés par les travaux agricoles et les ports de charges lourdes sur la tête.

    Les motifs de consultation sont variés et diffèrent peu de ceux que je traite en France.

    Chaque femme a payé 700 francs ( environ 1€) pour la consultation, qui revient intégralement à l'hôpital, mon travail étant bénévole, comme celui du doc Eric .

    Certaines parlent français, d'autres l' Ewé ou le Kabye que traduit Yvette.

    Pendant la consultation, nous avons la visite de la soeur qui nous parle d'une foule à qui il va falloir annoncer que toutes les femmes ne pourront être vues . Effectivement nous devons reprendre la route le soir pour Lomé.

     Bernard et François viennent réparer une fuite au lavabo dans la pièce où je consulte

    par le Dr Anne...

    A la fin de ma journée, je visite la salle d'accouchement, un beau bébé de 4 kg vient de naître, sa maman assise là, sur un tabouret, encore toute hébétée de ce qui vient de lui arriver.

    Yvette connaît parfaitement son métier et pourrait très bien faire la consultation à ma place.

    par le Dr Anne...

    Je suis agréablement surprise par le bon suivi des femmes, la disponibilité de nombreux médicaments à la pharmacie du dispensaire, la possibilité de voir des spécialistes dans les plus grandes villes avoisinantes.

    J'espère vivement renouveler cette expérience, en espérant avoir pu apporter de l'aide et soutenir le travail formidable fait par les équipes de cet hôpital St Luc de Pagala .

     


    votre commentaire
  • L'abondance des  vêtements et chaussures offerts par de généreuses mamans et transportés dans le container à Lomé nous a incités à en faire profiter d'autres enfants démunis.

    Nelly et Nico ont ainsi fait les Pères Noël avant l'heure pour des familles particulièrement défavorisées.

    Cadeaux pour enfants démunis

    Cadeaux pour enfants démunis

    Cadeaux pour enfants démunis

     

    Cadeaux pour enfants démunis

    Ces sourires doivent ravir les mamans qui voient les vêtements désormais trop petits de leurs chérubins démarrer une seconde vie au Togo...

    Mais pas d'inquiétude pour les enfants de Pagala...ce ne  sont pas moins de 5 cartons qui vont prochainement être livrés par le "traineau Kangoo " du père Noël...à suivre!


    1 commentaire